world's beekeeping directory beekeeping directory for beekeepers annuaire mondial de l'apiculture

    Abeilles, Généralités, Biologie, Histoire, Revues, Livres, Musées, Universités, Syndicats / Associations, Photos, Information, Développement, Apiculture, Débuter, Distributeurs, Fabricants, Apiculteurs, Eleveurs, Pollinisation, Pages Perso, Formations, Varroa / Maladies, Produits de la ruche, Miel, Gelée royale, Hydromel, Pollen, Propolis, Cire, Venin, Gastronomie, Bougies, Santé / Apithérapie, Allergies, Apithérapie, Laboratoires, Hyménoptères, Bourdons, Guêpes / Frelons, Entomologie, Internet / Divers, Best Of, Internet, Usenet, Logiciels apicoles, Listes de diffusion, Divers
 PRESS REVIEW / REVUE DE PRESSE

   Sept millions d’abeilles mortes par intoxication
22/06/2001 -
Hélène FERNEL - Le Bien Public

Consternation au GAEC Freyburger à Torcenay (Haute-Marne) : Martin Freyburger, apiculteur professionnel, comme Nicolas Gy, ont constaté mardi dernier la mort d’au moins sept millions d’abeilles de leurs ruchers de Côte-d’Or à Sacquenay, Chazeuil et Véronnes. Ils ont déposé plainte contre X à la gendarmerie de Selongey.

A Torcenay (Haute-Marne), Martin Freyburger et son frère Antoine, tous deux apiculteurs professionnels, ont repris l’exploitation familiale créée en 1949, après la guerre. Ils ont constitué un GAEC, groupement agricole d’exploitation en commun, en 1984. Et ils exploitent 2000 ruches dont plusieurs ruchers sont situés en Côte-d’Or. Deux de ces ruchers côte-d’oriens (qui représentent le tiers de leur exploitation) sont sinistrés : l’un, de 49 ruches situé à Sacquenay (c’est le plus touché) et un autre de 53 ruches à Chazeuil (une ruche abrite 60 000 abeilles environ).

« Nous avons constaté l’intoxication mardi avec Serge Jolivald, inspecteur de la sécurité sanitaire des aliments à la direction départementale des services vétérinaires de la Côte-d’Or, explique Martin Freyburger. Au minimum, sept millions d’abeilles ont été détruites. Les ruches sont anéanties pour l’année : c’est un désastre. Nous supposons que les abeilles ont été intoxiquées par un produit de traitement des céréales contre les pucerons. Nous avons déposé plainte auprès des gendarmes de Selongey et une enquête de la direction départementale des services vétérinaires est en cours pour déterminer le produit cause de l’intoxication. Pour moi, il peut s’agir d’une erreur de manipulation d’un produit chimique. Il n’y a pas de fleurs en ce moment pour les abeilles et cela peut expliquer qu’elles aillent se nourrir du miellat sécrété par les pucerons qui sont sur les céréales que l’on traite ».

Un autre apiculteur de Haute-Marne, Nicolas Gy, qui exploite 450 ruches et dont certaines sont situées en Côte-d’Or, a été également touché. Les dommages sont évalués à 50 000 F minimum pour le GAEC Freyburger et à 30 000 F minimum pour Nicolas Gy. « Nous ne savons plus où mettre nos ruches, dit Martin Freyburger. Nous ne savons même pas si nous allons continuer ».


Insecticides : La ruine des producteurs de miel

Au dernier trimestre 2000, les apiculteurs se sont beaucoup manifestés pour protester vigoureusement contre l’utilisation des pesticides servant à tuer les pucerons sur les céréales. Ils crient à la catastrophe écologique. Ils incriminent deux produits en particulier des laboratoires Bayer et Aventis.

Les produits phytosanitaires de la famille des systémiques sont destinés au traitement des oléagineux. Les apiculteurs demandent le retrait des molécules immidaclopride et fipronil, entrant dans la composition de certains insecticides intoxiquant les abeilles.

Pour les apiculteurs, les méthodes d’homologation des nouveaux produits doivent être revues et ne doivent pas permettre aux groupes industriels d’être, comme aujourd’hui, juges et parties. Depuis la décision du conseil d’Etat, en décembre 1999, de contraindre les sociétés chimiques à prouver la non toxicité de leurs produits. Auparavant, c’étaient les apiculteurs qui devaient faire la preuve de la toxicité des produits qu’ils dénonçaient. Mais ils ont été très en colère que Jean Glavany n’interdise pas purement et simplement le « Gaucho ». Pour les apiculteurs, la défense nécessaire de l’abeille s’inscrit dans la protection d’un environnement de qualité.

Elle est l’un des éléments de la sauvegarde des plantes, des fruits et des champs en raison de son rôle pollinisateur.


All - Tous

new beekeeping sites in beehoo.com
New in BeeHoo
Nouveau dans BeeHoo


beekeeping ads, annonces apicoles

Ref2ref
Conseils d'apiculteur



Press review about beekeeping  / L'apiculture dans la presse


 

Bees, Biology, History, Magazines, Books, Museums, Research, Pictures, AHB, Information, Development, Bee Management, Beginner, Suppliers, Manufacturers, Beekeepers, Breeders, Homepages, Associations, Pollination, Training, Varroa / Diseases, Hives products, Honey, Recipes, Royal jelly, Pollen, Bee venom, Propolis, Beewax, Mead, Candles, Health, Apitherapy, Allergies, Apitherapy, Beauty, Hymenoptera, Bumblebees, Wasps, Entomology, Internet, Miscelleanous
Abeilles, Généralités, Biologie, Histoire, Revues, Livres, Musées, Universités, Syndicats / Associations, Photos, Information, Développement, Apiculture, Débuter, Distributeurs, Fabricants, Apiculteurs, Eleveurs, Pollinisation, Pages Perso, Formations, Varroa / Maladies, Produits de la ruche, Miel, Gelée royale, Hydromel, Pollen, Propolis, Cire, Venin, Gastronomie, Bougies, Santé / Apithérapie, Allergies, Apithérapie, Laboratoires, Hyménoptères, Bourdons, Guêpes / Frelons, Entomologie, Internet / Divers, Best Of, Internet, Usenet, Logiciels apicoles, Listes de diffusion, Divers
© copyright beehoo.com 2001 - All rights reserved - tous droits réservés